Home / Décryptage / « C’est un énorme poisson d’avril » : le pourceau sodomite Chalençon couvre les ministres venus chez lui se gaver de champagne et de caviar en insultant le peuple !

« C’est un énorme poisson d’avril » : le pourceau sodomite Chalençon couvre les ministres venus chez lui se gaver de champagne et de caviar en insultant le peuple !

Captain Harlock
Démocratie Participative
06 avril 2021

*

Après avoir avoué accueillir les ministres du gouvernement dans son restaurant clandestin du palais de Vivienne à 490 euros le repas, l’infâme sodomite Chalençon vient d’apparaître sur BFM, la chaîne de l’oligarque juif Drahi, pour refaire le coup de la mezouza.

Cette fois-ci, c’est un « poisson d’avril ».

Ce pourceau visqueux n’est pas stupide au point de croire qu’une telle excuse puisse convaincre quiconque.

Alors, pourquoi ?

La réponse est évidente : la caste cosmopolite qui se rue chez lui pour avaler des rivières de champagne et de caviar a décidé de nous humilier en nous crachant à la face.

C’est un rituel pour nous faire sentir toute leur domination.

« Oui, nous nous gavons sur votre dos, poisson d’avril, goyim stupides ! » : c’est leur réponse.

Pourquoi n’y a-t-il pas déjà un attroupement populaire au pied du palais de Vivienne pour débusquer le porc sodomite de son écrin de soie afin qu’il donne les noms des exploiteurs gouvernementaux qui festoient sous son toit ?

Moi qui n’ai pas une goutte de sang démocratique dans les veines, je me ferais volontiers sans-culotte pour l’occasion.

Ce scandale est l’un des plus sérieux de l’époque. Non pas en raison des volumes d’argent concernés – tous ses ministres baffrent avec l’argent qu’ils pillent dans les caisses du peuple – mais par l’insolence déchaînée de cette caste de privilégiés composée de juifs et d’invertis du show biz.

Que fout la rousse, elle qui traque le peuple avec tant de zèle ?

J’exige que l’on arrête Chalençon sur le champ et qu’on l’interroge pour qu’il crache les noms des énormes frelons qui viennent luire de graisse dans son palais couvert d’or.

Que l’on arrête également le chef.

Je suis absolument convaincu que tout a été payé en liquide et que rien de ce trafic n’est déclaré.

Si le petit peuple est brutalement pourchassé et condamné pour le non port d’un masque inutile, le tenancier de ce restaurant 3 étoiles clandestin doit pouvoir être arrêté, interrogé et jeté au trou en attendant que ses complices soient également entendus.

*Illustration Bergoglio Diouf

Commentez l’article sur EELB.su