Home / Les dernières actualités / Faire la guerre à la Chine est une « opportunité unique » pour le secrétaire de l’Otan, citant le gouvernement juif américain sur la nécessité d’entraîner l’Europe dans un conflit nucléaire

Faire la guerre à la Chine est une « opportunité unique » pour le secrétaire de l’Otan, citant le gouvernement juif américain sur la nécessité d’entraîner l’Europe dans un conflit nucléaire

Captain Harlock
Démocratie Participative
29 mars 2021

L’Otan est une organisation dirigée par des juifs avides de conflits extrêmement sanglants

En 1949, les USA ont organisé l’Europe occidentale en une ligue militaire appelée Organisation de l’Atlantique Nord (Otan).

Cette ligue était censée empêcher une invasion soviétique.

Trente ans après la disparition de l’URSS en 1991 et 72 ans après sa fondation, cette ligue existe toujours même si elle n’a plus aucune fonction militaire à proprement parler. Sa seule raison d’être est de tenir l’Europe sous la botte militaire du système multiracial LGBT américain.

Une série d’états militairement insignifiants ont rejoint entretemps cette organisation, comme la Pologne ou les pays baltes.

La Turquie islamiste alliée à Al Qaeda et à l’Etat Islamique fait également partie de cette organisation.

Les juifs qui contrôlent l’Amérique ont bien essayé de nous convaincre que la Russie allait nous envahir pour justifier le maintien de cette organisation.

Mais il est communément admis que la Russie actuelle, autrement plus faible que l’URSS, a encore moins l’intention de le faire.

Les juifs ont donc décidé de nous convaincre du bien fondé de l’Organisation de l’Atlantique Nord (dans le Nord de l’Atlantique) en nous disant que l’Europe est gravement menacée à quelques kilomètres des côtes chinoises.

Les juifs nous expliquent aussi que leur état terroriste installé dans un désert hostile est l’avant-garde notre civilisation et que nous devons mourir pour le protéger.

Le secrétaire général de l’Otan s’en est expliqué auprès du média allemand de gauche radicale Deutsche Welle.

Deutsche Welle :

L’Occident ne peut tout simplement pas éviter de faire face à la montée de la Chine, a déclaré lundi le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, à Alexandra von Nahmen, de la chaîne DW.

« La Chine se rapproche de nous, elle investit dans nos infrastructures critiques », a déclaré Stoltenberg.

« Il n’y a pas moyen d’éviter d’aborder les conséquences sécuritaires pour notre alliance régionale de la montée de la Chine et du changement de l’équilibre mondial des forces. »

Le chef de l’OTAN a averti que la Chine « ne partage pas nos valeurs ».

« Vous pouvez le voir dans la façon dont ils se comportent à Hong Kong, dans la façon dont ils suppriment l’opposition dans leur propre pays, mais aussi dans la façon dont ils sapent l’ordre fondé sur des règles », a-t-il dit.

Les dirigeants du système occidental utilisent de plus en plus souvent cette rhétorique à propos de la « liberté d’expression », les « droits de l’opposition », le « respect des règles ».

Cette rhétorique est fondée sur une sorte d’imaginaire dont chacun admet par ailleurs qu’il n’est pas censé avoir de traduction dans la réalité.

Par exemple, la liberté d’expression est si réprimée en Occident qu’un président américain en exercice n’a pas le droit de dire ce qu’il pense.

Et quand l’opposition manifeste dans les rues, elle est écrasée dans le sang.

Lorsque le public remet en cause les mesures justifiant sa mise en résidence surveillée globale, il est arrêté, jugé et emprisonné.

La police intimide régulièrement la population pour l’empêcher de mener une vie sociale normale.

Tout ça pour dire que les déclarations philosophiques des dirigeants occidentaux adressées à la Chine sont des abstractions littéraires dont le seul but est de sonner agréablement à l’oreille de gens qui ne mettent pas en rapport ce genre de prêches avec la réalité quotidienne.

Sur la base de tels prêches, les juifs entendent nous engager dans une guerre à quelques kilomètres des côtes chinoises.

Néanmoins, M. Stoltenberg a déclaré que la relation de concurrence offrait également « une occasion unique d’ouvrir un nouveau chapitre dans les relations entre l’Amérique du Nord – les États-Unis – et l’Europe. » 

L’ancien premier ministre norvégien a déclaré qu’il pensait que la nouvelle administration du président américain Joe Biden avait fait preuve d’un « engagement très fort en faveur de l’unité transatlantique ». Ses commentaires sont intervenus avant une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’OTAN à Bruxelles, à laquelle le secrétaire d’État américain Antony Blinken devrait également participer.

Le juif Blinken veut nous convaincre de faire la guerre à 10,000 kilomètres de l’Europe et de mourir pour les juifs en combattant une puissance nucléaire comme la Chine avec des moyens militaires que nous n’avons pas.

La Chine est située dans l’Atlantique et menace nos côtes 

Ce que le secrétaire de leur organisation appelle une « occasion unique ».

Ce n’est pas très réaliste. Non seulement parce qu’aucune nation d’Europe ne verra jamais l’intérêt pratique de ce genre de discussions incohérentes mais surtout parce qu’il n’y a que deux armées en Europe, l’armée française et l’armée britannique, et qu’aucune ne peut sérieusement faire illusion à dix ou vingt kilomètres des côtes chinoises.

L’armée française est déjà à la peine lorsqu’il s’agit de gendarmer des nègres musulmans du Sahel. Sans parler des Français musulmans qu’il faut également gendarmer dans les rues de France.

Elle déploie déjà ses dernières réserves de fantassins noirs devant les synagogues du pays.

De toute évidence, l’armée française devra consacrer ses dernières ressources à la défense des colonies juives établies en France face aux assauts des quelques 10 millions de musulmans français. D’autant qu’ils seront 15 millions dans un peu moins de dix ans.

En même temps, on ne peut pas attendre de la part d’un ancien premier ministre d’un pays de 6 millions d’habitants sans armée comme la Norvège d’avoir quelque chose de pertinent à dire sur les questions militaires.

Si Macron a dit une chose pertinente depuis qu’il a été élu en 2017, c’est bien que l’Otan n’a pas d’avenir.

Il est grand temps de dissoudre ce machin dirigé par des juifs auquel appartient l’état djihadiste turc.

Commentez l’article sur EELB.su