Home / Dégénérescence / Grand Schisme d’Occident : pour combattre la Pologne hétérosexuelle, Quimper devient la première « zone libérée LGBT »

Grand Schisme d’Occident : pour combattre la Pologne hétérosexuelle, Quimper devient la première « zone libérée LGBT »

Captain Harlock
Démocratie Participative
02 avril 2021

Le nouveau Grand Schisme d’Orient est consommé. Cette fois-ci, la querelle théologique porte sur l’anus.

Face à l’Eglise Hétérosexuelle de Pologne que veut soumettre Emmanuel Macron et ses conseillers invertis, l’Eglise Anale d’Occident vient de se constituer formellement lors d’un concile convoqué par les prélats de Bretagne dans la bonne ville de Quimper, dans le Finistère.

C’est le sodomite de Tunisie Karim Ghachem qui a lancé l’appel, très largement entendu par la maire socialiste de Quimper.

Karim est le type même du beur assimilé après lequel soupire la droite réactionnaire qui, je tiens à le souligner, a soutenu avec ferveur cet appel lors du vote de Quimper.

L’édile de la ville, Isabelle Assih, est une femme de gauche remarquable. Boomeuse accomplie, elle a engendré une dynastie de mulâtres – dont un triso.

L’histoire retiendra que Quimper est la première colonie haïtienne à devenir formellement une ville où se pratique le monothéisme de l’anal.

Désormais, pour contrer les zones « sans idéologie LGBT » de Pologne, les cités occidentales sont appelées à rejoindre la nouvelle église. Le rite de passage consistera pour les convertis à se faire éjaculer du sperme par la voie naturelle où d’ordinaire ils défèquent.

Ensuite, comme l’a encore rappelé le ministre homosexuel Christophe Beaune, viendra le temps de monter une croisade pour écraser l’hérésie dans laquelle se commettent les barbares blancs de l’Est qui continuent d’aimer des femmes.

Sur ce sujet, il faut noter la formidable unité politique et spirituelle de la classe politique.

Socialistes, Macronistes, gaullistes, tous disent d’une seul voix :

« ANUS VULT! »

Les sanctions économiques sont un préalable, viendra ensuite l’envoi de nos troupes noires au royaume de Pologne pour civiliser les sauvages.

Commentez l’article sur EELB.su