Home / Décryptage / Inspirée par l’Anatolie pittoresque, la mairie écolo-marxiste de Strasbourg refuse de reconnaître la « définition » de la suprématie juive mondiale

Inspirée par l’Anatolie pittoresque, la mairie écolo-marxiste de Strasbourg refuse de reconnaître la « définition » de la suprématie juive mondiale

Captain Harlock
Démocratie Participative
24 mars 2021

 

L’impérialisme juif en France vient de connaître une sérieuse défaite face à l’impérialisme turc.

La prestation du serment de soumission exigé par la juiverie internationale, encore appelé « définition de l’antisémitisme de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’holocauste », a été rejetée en bloc par la nouvelle mairie écolo-marxiste de Strasbourg.

La juiverie est ivre de rage.

La duplicité des juifs de la LICRA a une nouvelle fois éclaté au grand jour. L’organisation rappelant sa détermination à soutenir la suprématie juive sur le monde, y compris en Palestine.

Cette « définition » n’est pas une « définition ». C’est uniquement la somme des exigences de la juiverie que tous les goyim doivent publiquement s’engager à reconnaître. Et ces exigences, mises bout à bout, reviennent effectivement à instaurer la suprématie de la race juive au niveau planétaire.

Nous en avions déjà parlé extensivement par le passé. Je vous invite à relire notre analyse sur la question :

Pour lutter contre l’idée farfelue d’un complot sioniste international, Macron téléphone à Netanyahou avant d’annoncer l’interdiction de parler du sionisme international 

Pour mesurer le culot de cette race, je citerai notamment ce point de cette « définition » :

Accuser les citoyens juifs d’être plus loyal envers Israël ou aux priorités allégués des juifs dans le monde que les intérêts de leur propre nation.

Nous savons tous que ce n’est pas le genre des juifs de jouer sur les deux tableaux.

Vous n’êtes pas censé voir le militantisme constant des juifs partout dans le monde en faveur de leur colonie raciale de Palestine mais vous êtes parallèlement censés reconnaître le droit des juifs partout dans le monde de soutenir leur colonie raciale de Palestine.

Bref, vous avez obligation de fermer les yeux et de remercier cette race d’escrocs.

Si vous contestez ce point, vous êtes décrété « antisémite ». J’insiste sur ce point : peu importe ce que vous diriez pour vous justifier, le sanhédrin prononcerait votre culpabilité.

Il y a aussi ce point :

Accuser les juifs comme peuple ou Israël comme état d’inventer ou d’exagérer l’holocauste.

Là non plus, ce n’est pas le genre de la maison.

Connaissez-vous les saucisses d’Auschwitz ?

L’articulation de cette « définition » est simple : en vertu des 6 trilliards de juifs transformés en savon par Adolf Hitler après avoir été gazés avec de l’insecticide près d’un four à pizzas, le monde entier doit se soumettre à la race juive et à ses prétentions, qui sont illimitées dans le temps et l’espace.

Nous en revenons à l’arnaque de la religion d’état des démocraties : le mythe de l’holocauste.

Vincent Reynouard a produit une vidéo essentielle sur le fonctionnement de cette religion comme machine à racketter les nations blanches.

Suite au refus de la mairie de Strasbourg de capituler devant les exigences des juifs, les principaux ayants droits se sont manifestés.

Les goyim ne sont pas censés dire non à Yahvé.

Le problème, c’est que Strasbourg échappe au contrôle des juifs en raison d’une très forte présence turque solidement encadrée par les agents d’Erdogan. Les turcs, contrairement aux blédards d’Afrique du Nord, sont autrement plus organisés et déterminés.

Dans cette affaire, les Blancs sont depuis longtemps hors jeu. Nous assistons donc au match entre le FC Jérusalem et le SC Istanbul.

La maire de la ville, qui est ironiquement une arménienne, a dû recourir à des trésors de subtilité pour envoyer paitre les juifs et ménager ses ombrageux électeurs du Bosphore.

Je reconnais toutefois qu’elle a démonté la perfidie des juifs grâce à quelques arguments particulièrement destructeurs, le premier étant que l’antisémitisme est déjà défini par le code pénal et qu’il n’y a par conséquent rien à « définir ».

C’est parfaitement exact. L’antisémitisme n’est pas une sorte de concept nouveau et flou inconnu de la loi française. C’est probablement l’un des concepts les plus connus de la loi française.

En rappelant ça, Barseghian démontre que les juifs ne veulent rien « définir » mais qu’ils exigent hypocritement l’impunité totale pour leur race et leur colonie de Palestine qui pratique la ségrégation en utilisant leur histoire de chambre à gaz pour terroriser les masses.

Ce qui est effectivement le but de cette litanie d’exigences et de menaces que les juifs appellent la « définition de l’antisémitisme de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’holocauste ».

Que voulez-vous répondre à ça ? « Oh non, ce n’est pas vrai, l’antisémitisme n’est pas encore défini par la loi française ! » ?

Ce truc n’a rien à voir avec une définition, c’est du chantage politique caractéristique de ces escrocs de juifs.

Face à ça, ma position est d’accueillir avec enthousiasme cette résistance, fût-elle le fait de ces serpillères à bougnoules que sont les écolo-marxistes de Strasbourg. Il arrive que le Diable porte Pierre. Tout ce qui permet de faire échec à cette religion antiblanche qu’est le mythe de l’holocauste et le racket qui y est associé aura toujours mon soutien.

Tout simplement parce que les mahométans n’ont rien d’équivalent pour capitaliser au plus haut niveau sur cette maladie mentale qu’est le sentiment de culpabilité des masses post-chrétiennes blanches, contrairement à ces démons de juifs.

Plus vite nous foutrons cette histoire de savon et d’abats-jours absurde à la poubelle, mieux nous nous porterons collectivement.

Et puis, comme vous le savez, je suis le partisan de la triangulation du conflit racial. Coller tout ce que la France compte de turcs fanatisés sur le dos de ces sales juifs est de bonne politique. Et il se trouve que les représailles du gouvernement juif n’ont pas tardé.

Ces municipalités écolo-marxistes ne sont certainement pas des endroits où il ferait bon vivre pour des Blancs. En revanche, elles sont de plus en plus utiles pour accentuer les tensions et détruire cette république juive.

Commentez l’article sur EELB.su