Home / Décryptage / Le ministre des Affaires Etrangères Raphaël Glucksmann convoque Jean-Yves Le Drian pour condamner les informations de la presse chinoise sur ses origines juives et son soutien aux islamistes internationaux

Le ministre des Affaires Etrangères Raphaël Glucksmann convoque Jean-Yves Le Drian pour condamner les informations de la presse chinoise sur ses origines juives et son soutien aux islamistes internationaux

Captain Harlock
Démocratie Participative
28 mars 2021

 

Le ministre des Affaires étrangères français Raphaël Glucksmann a reçu Jean-Yves Le Drian pour se plaindre longuement des rapports factuels de la presse chinoise à son sujet.

Lire : Le Très Vénérable Zheng Ruo Lin désigne nommément les juifs pro-islamistes de la famille Glucksmann comme les responsables de la mort de Samuel Paty

Jean-Yves Le Drian a déclaré après l’entretien avec le ministre que la Chine n’avait pas le droit de parler des origines juives de la famille Glucksmann ni de son soutien aux djihadistes tchétchènes responsables de l’exécution de Samuel Paty.

Jean-Yves Le Drian en a profité pour rappeler que le soutien aux égorgeurs du djihad international opérant en Chine était une part inaliénable des droits de l’homme.

La défense du sémitisme, talmudique ou mahométan, est au cœur des valeurs démocratiques.

Toujours sur le même sujet, le chef de la diplomatie française a regretté que la Chine a rapidement obtenu des multinationales occidentales qu’elles retirent leur soutien à la cause islamiste au Xinjiang. Le ministre Glucksmann a brandi l’arme traditionnelle de la communauté juive : l’embargo antinazi.

Nous devrions entendre régulièrement parler des uniformes Hugo Boss du Troisième Reich.

Plus généralement, le ministre déplore que, contrairement à la vigoureuse politique antiblanche des multinationales occidentales depuis leur adhésion au mouvement suprémaciste noir Black Lives Matter dirigé par la juive Susan Rosenberg, ces dernières font preuve de beaucoup plus de retenue vis-à-vis du géant chinois.

Rappelons que la Chine a pris une décision antisémite historique cette semaine en interdisant définitivement le ministre Raphaël Glucksmann de jamais poser le pied sur le territoire chinois.

Commentez l’article sur EELB.su