Home / France / Suprémacisme marron : candidate aux régionales d’IDF, Audrey Pulvar rappelle aux Blancs qu’ils sont « priés de se taire »

Suprémacisme marron : candidate aux régionales d’IDF, Audrey Pulvar rappelle aux Blancs qu’ils sont « priés de se taire »

Captain Harlock
Démocratie Participative
28 mars 2021

 

Je ne me lasse pas de cette inexorable montée du suprémacisme marron.

Surtout quand il est aussi bruyamment porté par les mulâtres des DOMTOM que l’Etat Français a patiemment engraissé à la sueur du front des petits Blancs.

Audrey Pulvar, ex-journaliste des Antilles et candidate socialiste aux élections régionales d’IDF, a patiemment éduqué les Blancs sur BFMTV, leur expliquant que le moment était venu pour eux de se taire et d’obéir.

Il y a encore un an, ce genre de rhétorique était limitée aux marges des facs. Aujourd’hui, c’est l’axe de campagne de la principale candidate de la gauche en Ile-de-France soutenue par Anne Hidalgo, maire de Paris.

Et ce n’est qu’un début.

Mélenchon, qui a soutenu l’UNEF en vue de son annexion par l’ultra-gauche, a poursuivi son OPA hostile. Ce marocain de naissance a clairement intégré la démographie dans sa stratégie d’expansion au détriment de la gauche bourgeoise.

C’est pas comme s’il s’en cachait.

 

Les communistes sont sur la même ligne.

Il pose une bonne question.

Le Parti Socialiste est un groupe de parole juif. Seuls les juifs sont admis à s’y exprimer et les goyim sont priés de se taire. En toute logique, le PS devrait lâcher Pulvar pour soutenir la ligne colour blind républicaine.

Mais au vu de la composition raciale de l’IDF, flatter le chauvinisme allogène est devenu quasiment incontournable.

Il va sans dire que la droite à hurler au racisme et marteler qu’un nègre du Congo fraîchement naturalisé par la Gueuse a autant de droits et de légitimité en France qu’un vieux Français de Normandie ou d’Auvergne.

Il ne vient à l’idée d’aucun de ces éminents membres de la droite d’appeler à la remigration des mulâtres ingrats des DOMTOM suivie d’une indépendance unilatérale de ces cailloux inutiles.

Il n’y a que Bardella qui a présenté les choses d’une manière un peu plus proche de la réalité.

Plutôt que de geindre en disant que les races n’existent pas, il a simplement souligné que ces gens marron haïssent les Blancs.

On peut toujours attendre la lourde condamnation de Pulvar par les tribunaux républicains pour incitation à la haine raciale.

Commentez l’article sur EELB.su